Neuntelstein – Une balade cool et gourmande

Pas beaucoup de temps disponible, des randonneurs qu’il faut motiver, cette balade est bien adaptée. Direction Rothlach et son auberge, il n’y a pas de problème pour se garer. Il s’agit d’un départ de balade bien connu à environ 50 kilomètres de Strasbourg. L’objectif est d’atteindre le rocher du Neuntelstein et au retour de manger une tarte aux myrtilles. Oui c’est dans ce sens la, la tarte se mérite.

Vue sur le Mt Saint Odile
Vue sur le Mt Saint Odile

La balade est accessible à tous, le sentier est facile, pas de racines et presque pas de dénivelé. A partir du parking, nous empruntons le chemin des bornes. Il s’agit d’une ancienne voie romaine qui reliait le Mont Saint Odile au Champ du Feu. Il est large et il y a tout du long de nombreuses clairières dans lesquelles s’épanouissent de magnifiques digitales (nous sommes en Juillet). La lumière est belle, Myriam en profite pour faire de jolies photos. Au bout de 10 minutes environ, on quitte le chemin des bornes pour s’enfoncer dans la forêt. Le sentier est toujours facile, ça monte un peu mais rien de terrible. On trouve nos magnifiques rochers vosgiens recouverts de mousse, avec les rayons de soleil qui traversent la forêt, ça fait vraiment sympa.

Balade avec Irène

On arrive au rocher du Neuntelstein (971 mètres), la vue est vraiment belle. Vous avez un beau panorama sur les massifs des Vosges moyennes et du sud. Au premier plan la vue s’étend du Mont Saint Odile sur la gauche au Hohwald sur la droite. En arrière plan, par beau temps, on peut voir la Forêt Noire et si vous avez de la chance les Alpes bernoises. Le rocher de Neuntelstein est une grande plateforme, il faut quand même faire attention avec des enfants, le rocher tombe à pic et c’est haut. Il s’agit d’ailleurs d’un lieu d’escalade. Il vaut mieux le savoir, ça vous évitera d’être surpris, si pendant que vous faîtes le lézard au soleil, vous avez quelqu’un d’harnaché qui jaillit. Pour les plus courageux, vous pouvez descendre voir la source de la Kirneck. L’intérêt principal est d’aller voir les grimpeurs en action.

Il est possible de revenir par un autre chemin à l’auberge Rothlach, mais autant la première moitié est sympa, autant la deuxième n’est pas terrible. Le chemin longe la route et il y a quand même du passage.

Retour au parking et direction l’auberge. Nous n’y avons jamais mangé, bien que les truites du vivier nous aient fait de l’oeil. Par contre, ce que nous ne loupons pas c’est la tarte aux myrtilles. Il y a une grande terrasse bien exposée. c’est une balade pour des lézards.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :