Korcula la petite Dubrovnik

Pour rejoindre l’île de Korcula nous prenons un ferry à Oberic, tout au bout de la très belle presqu’île de Peljesac. La traversée en ferry est très courte, Korcula qui a donné son nom à l’île, est juste en face.
Une bonne partie de la ville n’est pas accessible en voiture. Nous avons loué un appartement dans une petite maison à un particulier via Booking. Nous tombons un peu par hasard sur le propriétaire qui nous y emmène. Soit on voyage léger, soit on a des bras. Pour nous c’est la deuxième option. L’appartement Karisima est dans un quartier juste à côté de la ville médiévale, accessible par un chemin en escalier, c’est un peu sportif mais moins qu’au lac de Côme.

au petit matin

La location est vraiment très sympa, et super bien située. Une bouteille du vin rouge de la récolte du propriétaire nous attend sur la table à côté d’un joli bouquet de fleurs. Notre charmante hôtesse nous explique tout ce que nous pouvons faire à Korcula. Le séjour va être bien. Le dernier étage n’est pas terminé, mais cela fait une grande terrasse d’où Myriam va pouvoir prendre de belles photos en se levant à l’aube.

La ville est très jolie, et en cette fin mai, il y a juste ce qu’il faut de touristes pour l’animation sans que ce soit une gêne. Le vieux Korcula continue à être habité par des croates, ce qui ajoute au charme de la ville. Direction la première adresse, pour prendre un café. Il est aussi bon qu’en Italie et servi serré. De la terrasse du café, la vue sur le port au pied des remparts, est magnifique. Tout au long de notre séjour, de splendides voiliers y jetteront l’ancre pour la nuit.

Korcula est appelé quelque fois le « petit  dubrovnik », sa position de ville fortifiée sur un piton rocheux y fait certainement penser. Mais ici, la ville n’est pas ceinte entièrement. Une superbe promenade bordée de restaurants avec chacun une belle terrasse donnant sur la mer en fait un endroit vraiment agréable. Le soir, les restaurants et les bars s’animent avec pour certains des groupes de musique. Nous avons trouvé un bar sympa où la musique était vraiment très bonne (les cocktails, beaucoup moins). Pour profiter pleinement de Korcula, il faut accepter de perdre un peu de vue la mer et s’aventurer dans les ruelles. Tout d’abord, vous pourrez apprécier la fraicheur apportée par ses petites rues. La disposition de la ville ressemble à une arête de poisson. Une longue rue centrale est la colonne vertébrale de la ville, il s’agit de la rue la plus large. Les rues du côté ouest sont droites, elles permettent au maestral, un vent doux agréable en été de rafraichir la ville. Du côté est, les rues sont courbes. Elles empêchent les vents froids d’hiver de traverser toute la ville ainsi que les courants d’air désagréables. La ville est climatisée naturellement et ça marche. Profitez en pour déguster une glace près de la place centrale ou pour manger à la terrasse de la Konoba Mareta. Nous y avons très bien déjeuné, la terrasse est agréable et la déco pleine d’humour. En général, la cuisine croate est de qualité. Elle est simple et basée sur des grillades et des légumes. Un excellent plat végétarien pour Myriam, des pommes de terre sautées pour moi, le tout accompagné d’un plat de charcuterie locale. Tout était bon, servi avec le sourire et très copieux.

Près du centre ville, vous trouverez la maison natale de Marco Polo. Bien que les historiens ne soient de loin pas tous d’accord sur son lieu de naissance, il faut y faire un détour, le site est joli. Nous avons suivi les conseils de notre hôtesse et nous avons uniquement visité le magasin de souvenirs qui vaut le coup.

Le dimanche, le vent s’est levé et les véliplanchistes sont sortis. Ils nous ont fait plaisir, en tirant des bords entre l’île et la péninsule. Ils ont organisé entre eux une mini course et ils se sont vraiment pris au jeu, ça allait vite et Myriam s’est régalée en prenant des photos. Je ne sais pas avec quoi elle s’est le plus régalée, les planches qui filaient ou les véliplanchistes…

Comme dans toute la Croatie, les plages de sable sont rares. Il y a une exception c’est à Lumbarda. Il y a une très grande crique avec une jolie plage de sable fin. La plage descend doucement, c’est l’endroit rêvé pour se baigner avec des enfants. Même en ce tout début de saison, le bar/snack est ouvert, les prix sont tout à fait corrects et boire une bière confortablement installés dans des fauteuils en regardant la mer est vraiment à faire (ça marche aussi avec autre chose que de la bière).

Nous avons décidé de parcourir l’île en voiture. Bien que Korcula soit une des îles les plus vertes, il fait chaud, ça monte et ça descend tout le temps. On a vu pas mal de cyclistes et on leur a dit bravo depuis notre voiture bien climatisée. Les paysages changent à chaque virage et sont absolument magnifiques.

Pour nous suivre sur Instagram Myriamcaf

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :